Edito

Tout va trop vite !

Vous partagerez peut-être ce constat avec moi. Dans l’ancien temps, les journées étaient plus longues, les semaines et les mois aussi. à peine avons nous eu le temps de savourer toutes les animations réussies de cet été, qu’on est déjà mi-novembre.
Le club des jours heureux et le club de pétanque ont déjà fait leur rentrée, le repas des anciens est passé et on est déjà à l’heure d’hiver.
Et on est encore en 2022 qu’il faut déjà penser au budget 2023.

Sauf l’été qui a pris son temps ! Le dérèglement climatique est là !

Et dans toute sa longueur. Il faisait encore 20°C au milieu d’un après-midi de la semaine dernière. On ne se demande plus s’il faut bien s’en réjouir.

L’inflation est préoccupante pour nos finances

Comme pour vous tous, nos factures de gaz explosent.
Nous avons dû renoncer cet été au recours de prestataires pour le débroussaillage, la maintenance du dépôt vert. Les devis, liés à la hausse des carburants, devenaient exhorbitants.
En y ajoutant le coût des matières premières, Armor Cuisine, nous annonce une hausse de 10 centimes des repas de cantine dès le 1er janvier.

Faire encore plus d’économies sera indispensable

L’installation de robinets thermostatiques à l’école et à la mairie, l’isolation du grenier ou la réduction de l’éclairage nocturne de la route de Château-Thierry et des résidences vont y contribuer.
On constate surtout que la commune avait depuis longtemps bien anticipé les récentes recommandations de « sobriété énergétique » demandées par le Président de la République. Mais uniquement pour notre seul porte-monnaie.
Vous aurez d’ailleurs constaté qu’aucune enseigne des commerces du village ne reste plus allumée la nuit…

Rester positif

En aucun cas, les circonstances actuelles ne seront prétexte à renoncer à nos projets pour le village.
Il faut toujours être optimiste. Même pour les horaires du ramassage scolaire…
Bien à vous. ■

Bien à vous,